Overblog
Seguir este blog Administration + Create my blog
COALICIÓN CORED

actualidad

EL MATRIMONIO RUSO KOKOREV Y KOKOREVA, TESTAFERROS DE OBIANG DETENIDOS EN PANAMÁ.

21 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

EL MATRIMONIO RUSO KOKOREV Y KOKOREVA, TESTAFERROS DE OBIANG DETENIDOS EN PANAMÁ.

“El matrimonio ruso formado por Vladimir Kokorev y Julia Kokoreva, presuntos testaferros del presidente de Guinea Ecuatorial Teodoro Obiang y residentes en España, han sido detenidos en Panamá por orden de un juzgado de Las Palmas y tras una larga pesquisa judicial, según aseguran a EL PAÍS fuentes de la investigación. Se les acusa de blanqueo de capitales en España, más de 30 millones procedentes de las arcas públicas guineanas

La detención del matrimonio y de su hijo Igor ha sido consecuencia de una orden de búsqueda y captura internacional dictada por la juez Ana Isabel Vega, titular del Juzgado de Instrucción número 5 de Las Palmas que también ha solicitado la captura de Vladimir, otro de sus hijos, al que se busca en EE UU y que todavía no ha sido localizado.

A los Kokorev, investigados durante años por la Fiscalía Anticorrupción, se les acusa también de un delito fiscal contra la Hacienda Pública. El matrimonio abandonó España en 2013 al tener conocimiento de que la Policía vigilaba su casa de la madrileña calle Ferraz y de que se preparaba una operación policial para detenerlos. La lentitud judicial fue aprovechada por la pareja para abandonar España donde cuentan con numerosas propiedades. Antes de su desaparición la pareja presentó una querella criminal contra este periódico— que fue archivada— en un intento de paralizar las investigaciones que este medio ha llevado a cabo durante cinco años sobre sus actividades en España y la extensa red de sociedades con las que han operado en varios paraísos fiscales.
La investigación sobre los Kokorev la inició en 2003 el Servicio de Prevención de Blanqueo de Capitales del Banco de España. Vladimir Kokorev, de 59 años, profesor de historia, y su esposa Julia Kokoreva, de 61, periodista, son titulares de cuentas en bancos españoles donde han movido y supuestamente “blanqueado” alrededor de 30 millones de dólares de políticos guineanos del clan Mongomo, representado por el dictador Obiang y sus familiares, según aseguran informes de la Policía Judicial.

Tras recibir un informe de Hacienda el fiscal anticorrupción Luis del Rio Montes de Oca pidió a la juez Ana Isabel Vega —que investiga desde 2007 las supuestas cuentas y propiedades de Obiang— la imputación por blanqueo y delito fiscal de los Kokorev y de sus hijos. Se investiga, también, a varios colaboradores de la pareja en España.

La piedra angular de esta investigación es Kalunga Company SA, una sociedad panameña propiedad del matrimonio que, según informes de la policía, recibió entre 2000 y 2003 en una cuenta del Santander en Las Palmas 13 transferencias por 26,4 millones de dólares de la cuenta de Petróleo de Guinea Ecuatorial abierta en el banco Riggs de Nueva York. Esta cuenta recibió 700 millones de dólares entregados por la petroleras americanas Marathon y Exxon Mobil y tenía como firmantes al presidente Obiang, a su hijo Gabriel y a Melchor Esono Edjo, ex ministro de Hacienda guineano.
Una pesquisa del Senado norteamericano descubrió que Teodoro Obiang era el dueño de la cuenta y determinó que el banco incumplió las normas antiblanqueo facilitando que el presidente y sus hijos crearan “empresas fantasma”. La Unidad de Delitos Económicos y Fiscales de la Brigada de la Policía Judicial de Las Palmas asegura en un informe entregado hace dos años a la juez que la sociedad de los Kokorev “podría estar actuando como sociedad interpuesta para canalizar cobros y pagos del Gobierno de la República de Guinea Ecuatorial”.

La policía describe así al matrimonio ruso: “Actuán como testaferros de políticos de alto nivel de Guinea Ecuatorial que distraen fondos públicos aumentando pagos a sus proveedores (las sociedades panameñas) y que estas transfieren el exceso recibido a conveniencia de los pagadores. En la operativa estudiada puede concurrir una receptación de blanqueo de capitales con origen en actividades delictivas graves, como corrupción política en Guinea Ecuatorial”.

En las diligencias preliminares la pareja rusa aseguró a preguntas del fiscal Del Río que los 26, 4 millones de dólares que recibieron de los Obiang eran pagos por sus actividades pesqueras, pero la policía duda de su veracidad y asegura que los supuestos barcos de los Kokorev “son desconocidos para las entidades aduaneras españolas”.

La compra de propiedades en España—pisos, chales y plazas de garaje—a nombre de Teodoro Obiang, de varios de sus ministros, familiares y altos cargos coincide en el tiempo con las 13 transferencias millonarias que los Kokorev recibieron en la cuenta española de su sociedad panameña Kalunga Company SA en el BSCH de Las Palmas, según destaca el citado informe. La policía ha investigado la compra de un inmueble de Obiang en Las Palmas y las de sus ministros y sus esposas en Madrid, Alcalá de Henares y Gijón (Asturias) interrogando a los antiguos propietarios.

Las compras fueron en fechas diferentes, pero el informe incide en la coincidencia entre el momento de las adquisiciones y el ingreso en la cuenta de los Kokorev de los 26,4 millones. La Asociaciòn de Derechos Humanos de España se querelló contra Obiang, sus ministros y familiares por un presunto blanqueo de capitales en la compra de estas propiedades.

La investigación policial ha concluido que varios familiares y ministros de Obiang recibieron dinero desde las cuentas españolas administradas por los Kokorev. Uno de ellos fue Melchor Esono Edjo, sobrino de Obiang, ex ministro de Hacienda. Un informe policial asegura del responsable de Departamento del Tesoro durante 18 años que “no se encuentra una explicación razonable” a la operativa de su cuenta en La Caixa. Recibió 200.000 euros de los Kokorev en Luxemburgo y en 2003 retiró 500.000 euros en una sola operación. Entonces aseguró que es propietario de la empresa de construcción Empadege GE.

Fausto Abeso Fuma, yerno del presidente y nuevo ministro de Aviación Civil, es otro de los familiares de Obiang investigados. Según la policía, Abeso recibió de los Kokorev dos millones en siete transferencias a bancos de Madrid, París y Ginebra. Disponía de cuentas en el BSCH, recibió órdenes de pago por 650.000 euros en una cuenta a su nombre en un banco de Francia

investigacion@elpais.es

http://politica.elpais.com/politica/2015/09/17/actualidad/1442516202_4

Leer más

Santiago Aparicio Abeso quitte la CPDS pour le PDGE

13 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

Santiago Aparicio Abeso quitte la CPDS pour le PDGE

http://http://www.france-guineeequatoriale.org/politique-santiago-aparicio-abeso-quitte-la-cpds-pour-le-pdge

Mardi dernier, 8 septembre 2015, au nouveau siège du Parti Démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), situé à Malabo, en présence du président Obiang Nguema, du Secrétaire général du PDGE, Jeronimo Osa Osa, et de nombreux responsables de cette formation, Santiago Aparicio Mba Abeso a officiellement quitté les rangs de l’opposition afin de rejoindre le parti au pouvoir.

Sorti de l’INEM Carlos Lwanga en 2007, parti en Espagne pour y suivre des études de droit, le jeune homme, originaire de Ntuba Esamongon (district de Bata), était (depuis 2010) un militant actif de Convergence pour la Démocratie Sociale (CPDS), le principal parti d’opposition du pays. De février à décembre 2014, il en avait même été le représentant en Espagne, et on l’avait vu siéger, le 9 mai 2014 à Madrid, à la table d’une conférence de presse donnée par des dissidents de la CORED (Nieves Jahr Nchama, Filiberto Ntutumu Mabale Andem et Salomon Abeso Ndong), récemment exclus de leur mouvement, et en présence de Severo Moto Nsa.

A cette occasion, Santiago Aparicio Abeso avait défendu le travail de la CPDS, affirmant que : « l‘unité de tous les partis d’opposition est essentielle, c’est le seul moyen de remporter la victoire. Parce que l’ennemi est plus fort, a plus de médias, et notamment à l’intérieur du pays où il s’est solidement établi en achetant les gens avec l’argent du peuple… »

Revenu au pays, l’ex-opposant s’est déclaré « déçu que le projet politique que la CPDS présente à ses militants ne soit pas le même que celui qu’il met en œuvre » et estimant que le président Obiang dirige «avec beaucoup de responsabilité, sagesse et sens commun l’énorme navire qu’est la Guinée équatoriale… ».

De son côté, la CPDS explique ce revirement politique en affirmant que le jeune homme s’est vu offrir un emploi à la RTVGE en échange de son adhésion au PDGE.

Leer más

LES PLANS DU PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA POUR SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS DÉVOILÉS.

9 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

LES PLANS DU PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA POUR SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS DÉVOILÉS.

Por: Manuel Tomi Okomo.

L’élection présidentielle 2016 approche à grands pas. Pourtant, aucune rencontre n’a encore été fixée entre les partis politiques pour convenir d’une date électorale. Pour l’heure, l’opposition craint des élections cette année ou au début 2016. En novembre 2011, un référendum constitutionnel a limité la présidence à deux mandats consécutifs, a créé un poste de vice-président et a mis sur pied cinq nouvelles institutions constitutionnelles. Ces nouvelles institutions sont la Cour des comptes, le Sénat, le Conseil d’État, le Conseil pour le développement économique et social ainsi que le Conseil de défense du peuple. L’opposition s’est ensuite demandée si les nouvelles assises constitutionnelles seront rétroactives ou si elles permettront tout de même au président de se représenter, malgré le fait qu’il est au pouvoir depuis 1979.

Les plans du président Obiang pour se faire succéder par son fils dévoilés

Un coup d’État qui a propulsé Teodore Obiang à la tête du pays

Entre 1968 et 1979, la nation équato-guinéenne a été contrôlée par un dictateur : Francisco Macías Nguema dont la brutalité était sans précédent. Il a finalement été renversé, exécuté et remplacé… par son neveu Teodoro Obiang Nguema.

En juillet 2003, la radio d’Etat annonçait que le président Obiang «est en contact permanent avec le Tout-Puissant» et qu’il peut décider de tuer sans rendre compte à quiconque et sans aller en enfer. Malgré son invincibilité présumée, Obiang, comme beaucoup de dictateurs, a essayé de répondre aux préoccupations des investisseurs étrangers et les gouvernements par des élections mises en scène. Cependant, en vrai dictateur, il a fait de grands efforts pour assurer sa propre victoire.

Teodorin Obiang fils, pressenti comme successeur du Président Obiang père de la Guinée Equatoriale

La bataille pour la succession au sein de la famille Obiang et dans le Parti démocratique de la Guinée équatoriale a créé deux groupes antagonistes : celui qui veut imposer le fils comme futur président de la Guinée équatoriale et celui qui s’oppose à la dévolution monarchique du pouvoir. Le groupe pro Theodorin est dirigé par sa mère Constance Manque. Le deuxième groupe est mené par le frère du président Armengol Ondo, délégué national à la présidence de la République, chef de la Sécurité d’Etat. Plutôt sous-ministre de la Sécurité nationale. Il s’est farouchement opposé à la succession de son neveu à la présidence.

Les plans d’Obiang père pour le transfert de son empire à son fils Theodorin
Au milieu de la bataille, le président équato-guinéen a choisi de léguer son empire à son fils. Deux postes stratégiques sont occupés par l’entourage du président pour sa succession :
Ignacio Milam Tang : Vice-Président de la République. Il occupait le poste de Premier ministre et chef du gouvernement depuis 2008.

Théodorin Obiang fils : Deuxième vice-président de la République de la Guinée équatoriale et vice-président du Parti démocratique de la Guinée équatoriale (PDGE)
Le président de la Guinée équatoriale a donc développé deux plans, selon l’opposition :

Le plan A : Il est prévu la démission prochaine et le transfert direct du pouvoir à Theodorin Obiang fils, à l’élection présidentielle à venir. Le président démissionne et va au Sénat où il passera le pouvoir au vice-président du pays Ignacio Milam Tang. Le vice-président est le premier sur la ligne de succession présidentielle, il succède au président en cas démission. Celui-ci refusera l’exercice de cette nouvelle fonction et il passera ensuite le pouvoir au deuxième vice-président de la République, Theodorin Obiang.

Le plan B : Quelques mois avant la présidentielle 2016, Obiang père démissionne comme président de son parti et donc comme président de la Guinée. Il passe ensuite le ballon à Milam Tang, qui devient président par intérim de la Guinée équatoriale. Lorsque Theodorin Obiang fils, vice-président du Parti démocratique de la Guinée équatoriale assumera la direction du parti, il pourra mieux briguer la présidentielle 2016 pour enfin atteindre le trône souhaité. Faute de candidats pour lui faire ombrage, Theodore Obiang a toujours gagné les élections présidentielles. Ainsi, à la dernière présidentielle, il l’a remportée avec un score de 97 %

Obiang Théodorin négocie un accord avec la justice française

Malgré sa candidature pour la présidentielle 2016, Theodorin Nguema Obiang âgé de 45 ans, deuxième vice-président de la Guinée équatoriale et fils du président équato-guinéen, essaye de négocier avec la justice française pour empêcher son procès. Il est accusé d’enrichissement illicite, de corruption, de blanchiment d’argent présumé et de pillage du trésor de son pays.

Les avocats de Obiang ont rencontré les juges français pour tenter de trouver un compromis en proposant de respecter la procédure d’admission de culpabilité existant en France. En plaidant coupable, Théodorin s’engage à accepter un versement d’une indemnité. Ils veulent éviter le spectacle d’un long procès dans lequel de nombreuses épreuves peuvent également aboutir à une condamnation, confie une source qui a requis l’anonymat au journal espagnol El Pais.

Trois présidents et une grande progéniture pour un seul pays

Trois présidents dirigent la Guinée équatoriale : Le président Obiang, son épouse Constancia Mangue et son fils ainé Teodorín Obiang. Comme son oncle dictateur, Teodoro Obiang a concentré le pouvoir et la richesse de son pays au sein de sa propre famille. Etant l’une des nations les plus négligées dans le monde, la Guinée équatoriale a vu son économie culminée après la découverte d’importantes réserves en 1995. Le pays devient le troisième producteur de pétrole en Afrique subsaharienne avec ses 520 000 barils produits par jour. Ayant jusque-là 36 ans de règne, la famille Obiang et son entourage continue à contrôler tous les leviers du secteur politique et des affaires.

Le président Obiang semble entièrement être tombé sous l’influence de son épouse qui n’a cesséde vouloir faire accéder son premier fils, Teodorín à la présidence équato-guinéenne.

Une liste communiquée par Canalfrance.info dévoile les postes stratégiques occupés par l’entourage de la famille présidentielle…

Constancia Mangue, l’épouse de Theodore Obiang, est devenue la nouvelle riche de la Guinée équatoriale. Même si elle se fait rare sur la scène politique, elle manipule les coulisses du palais présidentiel de la Guinée équatoriale. Elle a réussi à user de sa ruse en plaçant 11 ministres sur 68 dans le gouvernement. Ces 11 ministres sont issues du clan présidentiel. Cette première dame est déjà une milliardaire. Elle produit environ 350 000 barils de pétrole par jour en plus de détenir des capitaux dans les grandes entreprises étrangères de la Guinée équatoriale. C’est en ce sens qu’elle a initié le Comité d’appui à l’enfant équato-guinéen ainsi qu’une fondation pour la promotion des femmes et une autre pour la lutte contre le sida, révèle times24.info. D’aucuns la soupçonne de vouloir faire de Théodorin Obiang, l’aîné de sa progéniture qui est l’actuel ministre de l’Agriculture, le successeur de son mari. L’épouse du président détient la moitié des terres et plusieurs immeubles dans des points stratégiques des villes de Bata et Malabo. Elle est propriétaire de la moitié de l’aéroport Santa Isabel, possède une clinique appelé « Virgen de Guadalupe Clinic » construite à l’aide de fonds publics, puisque tous les équipements et fournitures médicales sont inclus dans les dépenses réservées aux hôpitaux publics.

Teodoro Nguema Obiang, le fils aîné du président, connu localement sous le nom de « Teodorin », est le deuxième vice-président, chef de la Défense et de la Sécurité d’Etat (anciennement ministre de l’Agriculture, des Forêts et bois). Connu pour son train de vie extravagante, Il est propriétaire de plusieurs entreprises en Guinée équatoriale, de maisons et de voitures de luxe en Europe. A la suite de plusieurs plaintes déposées par des ONG, le fils du Président est impliqué dans l’affaire des biens mal acquis.

Gabriel Mbaga Obiang, un autre fils du président, dirige le ministère du Pétrole : Gabriel Mbaga Obiang Lima, a été une force motrice de la modernisation des ressources de la Guinée équatoriale. En 2011, il a finalisé des accords avec un certain nombre de nouvelles entreprises. Il a servi dans le secteur du pétrole et du gaz depuis 1997. Ses positions passées comprennent ministre délégué, vice-ministre, le secrétaire d’État aux Mines et des Hydrocarbures, représentant du gouvernement dans le capital de l’Etat dans les sociétés de sécurité privées, et Conseiller présidentiel des Hydrocarbures. Il a servi en tant que membre du conseil d’administration de trois sociétés nationales en Guinée équatoriale (SONAGAS, SEGESA ET GEPETROL). Ayant le privilège de décider des concessions pétrolières, c’est un dauphin favori pour les entreprises américaines et chinoises opérant déjà dans le pays.

Alberto Obiang Lima (fils du président) – Est le directeur de l’Administration portuaire de Malabo. Il est propriétaire de l’entreprise de transport, en collaboration avec le marchand d’armes libanais. Il a été couronné prince de Cocody.

Ruslan Obiang Nsue (fils du président) – Secrétaire d’Etat au Ministère de la Jeunesse et des Sports. Propriétaire de plusieurs sociétés en Espagne.

Carmelo Obiang (fils du président): directeur adjoint de la sécurité nationale

Antonio Mba Nguema (frère cadet du président) – Ministre d’État à la Défense nationale

Armengol Ondo Nguema (frère cadet du président) – Délégué national à la Présidence de la République, Chef de la Sécurité d’Etat. Plus tôt, sous-ministre de la sécurité nationale.

Agustina Nchama Nguema (sœur aînée du président) – reçoit un salaire avec le titre de conseiller au ministère de l’Agriculture et voyage avec le passeport diplomatique ce même titre.

Monica Okomo Nguema (Sœur du président) – S’occupe du régional de la santé Bata

Teodoro Biyogo Nsue Okomo (frère du président) – Chef du Protocole du Président et du Bureau du Président responsable du protocole.

Marcelino Oyono Ntutumu (Frère du président) – Directeur de la Présidence de la coordination Gestionnaire République avec Geproyectos. L’ancien ministre des Travaux publics et Infrastructure.

Manuel Nguema Mba (oncle du président) – Directeur de la Présidence de la République en matière de la sécurité présidentielle. Ancien vice-ministre de l’Intérieur.

Amalia Obiang (fille du président). Administratrice consultative Israël à l’hôpital de la Paix.

Obiang Francisca Jimenez, alias Pakita Obiang (fille du président) – Président du Geproyectos, une agence créée en 2002 et rattachée à la présidence

Genoveva Obiang (fille du président) fonctionnaire de haut niveau à la Banque nationale de la Guinée équatoriale.

Candido Nsue Okomo (frère du président) – Directeur Gepetrol. Fondateur de l’Académie des Sports Cano Sport. Propriétaire d’un studio de musique et a récemment ouvert une école pour la formation des jeunes.

Nicolas Obama Nchama (neveu du président) – Ministre de la Sécurité nationale

Cecilia Obono Ndong (nièce du président) – Ambassadeur de la Guinée équatoriale en Italie.

Montserat Afang Ondo (nièce du président) – délégué au ministère des Finances, chef de taxes et contributions.

Melchor Esono Edjo (neveu du président) – gouverneur de la Guinée équatoriale au Fonds monétaire international; Secrétaire d’État aux Finances; Ancien ministre des Finances.

Baltasar Engonga Edjo (neveu et frère du président Melchior) – Le ministre de l’intégration régionale de la République de Guinée équatoriale.

Juan Olo Mba Nseng (cousin de la première dame) – Le ministre adjoint de la Justice, des Affaires religieuses et les prisons.

Vicente Eya Olomo (cousin de la première dame) sous-ministre de la Défense nationale.
Fausto Abeso fumée (fils du président) – Le ministre délégué chargé de l’aviation civile (soutirer de l’argent de l’achat de l’Air, et acheter des armes avec les Russes). Il vient de passer € 300 000 sur l’achat de mobilier pour votre nouvelle maison.

Eusebio Icrête Penda (mari de la sœur du président) – Le secrétaire d’Etat chargé des services de contrôle financiers du ministère des Finances et du Budget.

Eusebio IPICO Penda (mari de la cousine du président) – Le secrétaire d’État responsable de Financial Services du contrôle du ministère des Finances et du Budget
Veronica Nguema Mba (nièce du président et la fille du frère du président).

Malgré la forte production du pétrole et du gaz, la plupart des Équato-Guinéens restent dans une pauvreté écrasante, avec peu ou pas d’accès aux soins de santé ou à l’éducation. Vingt pour cent des enfants meurent avant l’âge de cinq ans. Le gouvernement interdit également aux journalistes de prendre des photos centaines de bidonvilles de la capitale et des alentours sans une accréditation spéciale délivrée. La liberté d’expression, de la presse et les réseaux sociaux y sont également absents. Et pourtant, la Guinée équatoriale possède tous les ingrédients pour se développer en Afrique: Un faible taux d’endettement, terres fertiles et une petite population de moins de 800 000 personnes. Poussé par l’or noir et de gaz naturel, ce pays possède le plus haut niveau de revenu par habitant dans toute l’Afrique subsaharienne, à $ 22 300 par an, soit environ quatre fois plus que l’Afrique du Sud et environ la même que le Portugal, selon le Fonds monétaire international.

Leer más

EL AYUNTAMIENTO DE NIZA SE SOLIDARIZA CON LA CAUSA GUINEOECUATORIANA.

8 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

EL AYUNTAMIENTO DE NIZA SE SOLIDARIZA CON LA CAUSA GUINEOECUATORIANA.

El Ayuntamiento de Niza se solidariza con la causa del pueblo guineo ecuatoriano*CORED y PP, refuerzan sus relaciones, en el escenario de libertades democráticas de Francia. * NIZA: La belleza de la ciudad de la Costa Azul, adorna las relaciones institucionales e internacionales del PP y CORED. *Un camino se abre para acorralar al régimen dictatorial de Obiang Nguema, por la vía de la Justicia.

Niza, 4 de septiembre de 2015.- A invitación especial del Excelentísimo Señor Alcalde Presidente de la ciudad Francesa de Niza, Monsieur Christian ESTROSI, delegaciones del Partido del Progreso de Guinea Ecuatorial y de la Coalición CORED, asistieron a la fiesta anual del Partido Republicano (antiguo UMP) en la ciudad de Niza. Por parte de la CORED asistieron el Presidente de la Asociación CORED, Don Salomón ABESO NDONG acompañada de su esposa, Dña. Paulina de ABESO; y en representación del Partido del Progreso asistieron el Presidente y Vicepresidente, Don Severo Matías MOTO NSA y Don Armengol ENGONGA ONDO, respectivamente.
La invitación a los actos del LOU FESTIN NISSART celebrados en la ciudad de Niza, nace- según afirman los responsables de PP y CORED, como "resultado y fruto de los múltiples contactos que tanto el Partido del Progreso como la CORED desarrollan en Europa y en otros continentes, a fin de abrir y ensanchar la dimensión internacional de su actividad política, para elaborar una oferta cada más fecunda y globalizada al pueblo de Guinea Ecuatorial, al que estamos preparándonos para servir.
Francia, de diferentes modos y a través de gestos significativos, es, como se viene demostrando, una plataforma democrática de libertades, cercana, y de oídos abiertos a la problemática política, económica y social de África; problemática que centra la lucha de la oposición guineo ecuatoriana exiliada en diferentes países africanos europeos y americanos.

ACOGIDA.- Si bien los actos de celebración del LOU FESTIN NSSART comenzaban el día 4 de septiembre, la acogida a las dos delegaciones de la CORED y del Partido del Progreso, se inició en la tarde del día 3 de septiembre, con una solemne cena de bienvenida ofrecida por la Alcaldesa Adjunta de Niza, Doña Maty DIOUF, que se deshizo en signos de gran cariño y afecto, a la vez que de agradecimiento por la asistencia de las dos delegaciones de PP y CORED, a la que la Edil Adjunta de Niza no dudó en englobar en una sola delegación: "Son Ustedes, para nosotros, una representación africana que da dimensión internacional a este acto"- repetía Doña MATY.
La mañana se abrió con el encuentro en las oficinas de la Alcaldía Adjunta, donde la Alcaldesa, recibió a la delegación africana con la solemnidad que cabía, presentándoles algunas personalidades del Ayuntamiento; como el Encargado de Relaciones Internacionales, Concejales y colaboradores directos, así como su principal ayudante, Don Luis... que sirvió de eficaz guía de la delegación durante la jornada.
En el inicio del encuentro oficial, Doña Maty DIOUF, dio la bienvenida a la delegación africana, a la vez que justificaba la ausencia en este acto del Alcalde Presidente Don Christian ESTROSI, debido a su dedicación exhaustiva a la preparación del acontecimiento; pero aseguró la Alcaldesa Adjunta que en el FESTIN se produciría en el encuentro con el Alcalde, (como efectivamente sucedió) Como detalle especial cabe señalar el conocimiento detallado que tenía la Alcaldesa, de la situación que atraviesa Guinea Ecuatorial, y muy especialmente la oposición exiliada, gracias a los contactos con la CORED y su Coordinador General; se felicitó por la oportunidad conocer por primera vez al Presidente y Vicepresidente del Partido del Progreso de Guinea Ecuatorial, les deseo a todos un éxito final en su lucha por las libertes y la democracia, augurando una estrecha amistad entre Guinea Ecuatorial y NIZA. La "Delegación Africana", correspondió a las palabras de la Edil de Niza, con sentidas palabras de agradecimiento al Ayuntamiento y a todas sus autoridades... Ya que el gesto de la invitación especial dirigida a ellos, es signo inequívoco del sentimiento de solidaridad y cercanía con el Continente africano, y en concreto con Guinea Ecuatorial y su causa... Como colofón de este primer encuentro oficial, Doña Maty DIOUF, ofreció a la Delegación, varios obsequios en recuerdo de la ciudad de Niza de su Ayuntamiento, y un regalo especial como detalle a la esposa del Presidente de la Asociación CORED, Doña Paulina de ABESO. La sesión de fotografías, puso un primer broche de oro a la actividad de la jornada, abriendo paso a la celebración del "LOU FESTIN NISSART".

BRAZALETE, DISCURSOS, CENA, Y... BAILE.- La tarde-noche se abrió en la ancha explanada de la "Colline du Château de Nice", a las 6, tras superar los inevitables y largos atascos en la carretera que conducía a la colina. Ahí, pegados a la inseparable anfitriona, Doña Maty, DIOUF, arrolladora Alcaldesa Adjunta del Ayuntamiento, distinguieron a la "Delegación Africana" con el brazalete azul que nos abría paso franco al recinto de la fiesta. Pronto nos perdimos entre los más de cinco mil asistentes que iban a ocupando los más de cinco asientos en las interminables hileras de mesas adornadas de "instrumentos de trabajo" para abordar la cena. La música abrió paso a las intervenciones de destacadas autoridades y miembros del Partido Republicano, que se prodigaban en encendidas alabanzas a Christian ESTROSI, arrancando los más de cinco mil aplausos de los " Amigos del Alcalde" concentrados en la Colline de Château de Nice. Pronto la música redobló su ruido y sonido mezclado de una gran ovación, anunciando la llegada del Señor ESTROSI. Su discurso fue de reafirmación en su ciudadanía como hijo de Niza, en su dimensión de ciudadano libre y en su irrenunciable compromiso el servicio a la NIZA. Recorrió los logros de su trayectoria y paso por diferentes puestos de peso e importancia en la Administración francesa y muy especialmente como Alcalde de Niza. Anunció las obras de infraestructura de futura e inmediata realización y se reiteró especialmente en los planes a partir del mes de enero del próximo 2016, de previstas primarias de su partido "Republicano" y su opción por la Presidencia Regional. Sus palabras encendidas de calor y "grandeur" francés, se fusionaron con los aplausos, los acordes musicales y las voces robustas del Himno Nacional (música y letra) de la "Marseillaise" Y la cena se abrió paso entre los aplausos...
Eran ya cerca de las once de la noche cuando, apareció por las cercanías de la mesa de la "Delegación africana", el Alcalde de Niza. Don Christian ESTROSI, se nos acercó y se entabló un diálogo breve, a la vez que fecundo, basado especialmente en el agradecimiento de la “Delegación Africana”, por la invitación recibida para asistir al acto; y por parte del Señor Alcalde de Niza por la respuesta dada a la invitación. Mutuas expresiones de deseos de reforzamiento de las incipientes relaciones de amistad que con estos encuentros se establecen. Los acontecimientos políticos en los que tanto Francia como Guinea Ecuatorial, se van a ver inmersos, en el terreno concreto de las elecciones fueron, fueron temas de referencia, tanto en la reunión matinal con la Alcaldesa Adjunta de Niza, la senegalesa de origen, Doña Maty DIOUF, como en el encuentro con el Alcalde Presidente, Señor Christian ESTROSI.
No faltó, como gran colofón del acontecimiento, el multitudinario baile celebrado en la amplia explanada de la “Colline de Châteua”
El “LOU FESTIN NISSART de la ciudad de Niza ha servido de marco para el reforzamiento de las relaciones y actividad política, desde el exilio, del Partido del Progreso y la Coalición C.O.R.E.D.

Leer más

OBIANG NGUEMA CONTINUE À FAIRE LA DÉMOSTRATION DE SON INCOMPÉTENCE.

4 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

OBIANG NGUEMA CONTINUE À FAIRE LA DÉMOSTRATION DE SON INCOMPÉTENCE.

OBIANG CONTINUE À FAIRE LA DÉMONSTRATION DE SON INCOMPÉTENCE AU SOMMET DE L'ETAT - A BATA, LE COURANT NE PASSE PLUS ENTRE LE PRÉSIDENT ET LE PEUPLE.

Assez de promesse pour 2020, assez de propagande sur les ondes de la télévision, surtout pour ceux qui n'ont plus de courant électrique... Le sommet de la bêtise a été atteint en matière d'incompétence par OBIANG et sa clique qui ne sont même pas "au courant" de ce que souhaite la population.

Non Monsieur le Président, vous qui économisez à titre personnel 50.000 dollars par jour depuis que vous êtes au pouvoir, vous ne méritez pas un salaire pareil avec ce que vous faites. Vous et ceux que vous avez mis en place à des postes clefs êtes incapables de fournir l'électricité au pays alors que vous construisiez une ville nouvelle qui sera la Babylone OBIANG du gaspillage, voici que vous n'êtes même pas capable de faire en sorte qu'une ampoule électrique puisse éclairer chaque foyer.

Et voici que vous, qui vous vantez de chasser le colonialisme, en disant que les états qui ont exploité le sol équato guinéen sont redevables vis à vis du pays, voici que vous recevez un émissaire français en la personne de Jean-Louis Borloo, ex-membre du gouvernement français qui vient à votre secours avec un projet énergétique, qui a été soumis à l’approbation de plusieurs pays du continent africain qui n'ont pas eu les moyens financiers d'avoir leur indépendance énergétique.

Mais vous OBIANG, qu'avez-vous fait de l'argent des ressources du pétrole, pour que le pays ne soit pas capable plus de 30 ans après votre arrivée au pouvoir d'avoir l'électricité dans chaque foyer, pendant que vous construisez plusieurs palais présidentiels, des résidences temporaires pour les 54 chefs d'Etats Africains, pendant que dans le même temps toute votre famille remplit ses poches au point de ne plus pouvoir conserver cet argent dans le pays, ce qui nécessite l'ouverture de nombreux comptes bancaires à l'étranger, ouverts par le filou de service ministre des mines, qui mine de rien remplit la cagnote de la famille et dont nous apprenons l'existence
dans les banques suivantes:

- BNDES, Banco do Brasil développement social, dans cette institution financière Gabiel Mbaga Obiang Lima a fait un dépôt de 30 M $, versé pour une société d'exploration pétrolière au Brésil. Avenue de la République du Chili, 100 Centro, 200 31-917, Rio de Janeiro, Brésil, téléphone + 55 21 12 72.

- BNDES, Banco do Brasil développement, social, Royaume Uni, Ltd - 6 - 8 Tokenhouse Yard, 4 Ec2R Londres, RoyaumeUni. téléphone, 0044 20 715 13 6 50, sur ce compte Mbega Gabriel Obiang Lima, a déposé 20 M $ versé pour le Qatar Petroleoum Coorporation en Juillet 20013.

- Investment Bank, BTG est une banque qui traite les affaires de la production pétrolière, Petro Brésil, Mbega Gabriel Obiang Lima a fait un dépôt en 2013 de 20 millions d'euros, argent versé par les entreprises qui ont un intérêt à investir dans l’ exploitation du pétrole en Guinée équatoriale

- Banque d'investissement de Hong Kong, Gabriel Mbega Obiang Lima, a déposé plus de 30 millions de dollars au mois de mai de l'année dernière, les fonds d'un homme d'affaires de Hong Kong qui veulent investir dans GE.

- Singapour Bank DBS Bank Ltd, voici notre Mbega Gabriel Obiang Lima, devenu actionnaire, où il a déposé 10 millions $ en Août 2012, à l’ United Oversea Bank, à Hong Kong, en tant qu’ actionnaire.

- Hang Seng Finance Limited banque, les fonds déposés d’un montant de 40 millions $ , avaient soit disant pour objet de construire une raffinerie en Guinée équatoriale, sauf que Gabriel MBEGA OBIANG LIMA a dépensé son énergie en tant que ministre pour déposer les fonds dans son compte personnel...

Monsieur le président, sortez cet argent de là ou vous l'avez fait cacher avec la complicité de Gabriel MBEGA OBIANG LIMA pour le remettre dans les caisses de l'Etat qui en a besoin plus que vous.

Ce que vous avez laissé faire s'appelle du vol, mais il est vrai que pour vous il n'y a pas de biens mal acquis, pas d'assassinats en Guinée équatoriale, même si le chiffre de plus de 300 a déjà été recensé et vous voulez nous faire croire qu'Emely NCHAMA JAHR secrétaire exclue de la vraie CORED pour sa complicité avec vous pourra nous faire croire que vous respectés les opposants alors qu'elle a été démasquée comme étant à votre service depuis le début pour essayer d'introduire la confusion dans la CORED, ce qui est raté. Pensez-vous que ce scénario du film que vous lui avez demandé de tourner pour vous pourra nous faire oublier l'assassinat de Bonifacio NGUEMA ESONO NCHAMA, accompli avec la complicité de la Première Dame...

Inutile de dire que cela permet de constater qu'entre OBIANG et son peuple le courant ne passe plus.

Leer más

CASO-CBGE-OBIANG A LA VISTA.

2 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

CASO-CBGE-OBIANG A LA VISTA.

Caso-CBGE Fotso: Malabo ante los tribunales franceses después de la intervención del Boeing presidencial.


Las autoridades de Guinea Ecuatorial deben abogar 04 de septiembre ante los tribunales franceses para tratar de recuperar el avión presidencial futura Teodoro Obiang Nguema se apoderó en Francia 10 de julio 2015.

AVIÓN.
Para tratar de recuperar su Boeing 777-200LR, incautado el 10 de julio en el aeropuerto de Basilea-Mulhouse a iniciativa de Yves-Michel Fotso, las autoridades de Guinea Ecuatorial contra-atacan. El próximo viernes, 4 de septiembre ante el Tribunal Superior de Mulhouse, que tratarán de arruinar la credibilidad del empresario camerunés, alegando que Obiang ya debe tener reembolsada al Accionista, daños que ya se han pagado en el caso del Banco Comercial (CBGE).

El administrador interino del Banco Comercial de Camerún confirma que el banco matriz no se percibido nada.

Leer más

CRISIS EN GUINEA ECUATORIAL.

30 Agosto 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

CRISIS EN GUINEA ECUATORIAL.

Malabo (Guinea Ecuatorial) -El número de parados (sin cifras precisas, pero miles, ya que Guinea Ecuatorial no tiene nigún registro que controla a desempleados, tampoco conocen el número total de empresas que funcionan en el país.), éste número de parados está creciendo cada vez más en los últimos días en Guinea Ecuatorial debido a la salida de las empresas extranjeras que no tienen sitios o actividades por falta de dinero para pagarles indican las fuentes "dijeron."

En la raíz de esta situación, la crisis económica en el país tras la caída del precio del petróleo por barril en el mercado internacional y la falta de cumplimiento de la obra por fuerza presentes empresas chinas que aún se ejecutan trabajos grandes gobierno.

De acuerdo con la Ley del Trabajo, las empresas deben contratar a un 10% de personal extranjero, que no es el caso de los chinos que están trayendo todos sus empleados chinos.
Ante esta actitud, el segundo vicepresidente responsable de la defensa y la seguridad Teodoro Obiang Nguema ha pegado un puñetazo en la mesa y en una reunión convocada al Primer Ministro encargado de la coordinación administrativa Vicente Ehate Tomi y el Ministro de Empleo y Bienestar Social Heriberto Meco Mbegono para encontrar medidas de emergencia alternativos para proporcionar puestos de trabajo a miles de ciudadanos corrientes desempleados en todos los rincones del país.( cosas de Guinea Ecuatorial, el primer ministro es convocado por un vice-presidente 2º, y en dicha reunión pega un puñetazo sobre la mesa.)

La popularidad del gobierno de Malabo ha caído drásticamente y que el país se hunde en la crisis.
Malabo experimenta graves dificultades financieras desde el colapso de los precios del barril en el mercado internacional, que incluso ha perdido el 58% de los ingresos proyectados que ha causado conmoción en su presupuesto de 2015, entonces tiene que ser revisado a la baja.
La economía de Guinea Ecuatorial depende el 90% de los hidrocarburos, incluido el petróleo y el gas.
Así que el gobierno está visiblemente entre la espalda contra la pared y teme el levantamiento de los desempleados, una situación difícil para el régimen ante la proximidad de las elecciones presidenciales.

Las empresas chinas no dejarán de traer la totalidad de sus empleados en China, ya que el mismisimo dictador está en la trata de la esclavitud china, todo el mundo sabe en qué condiciones traen a esos empleados y de la miseria que cobran y de cómo reparten las ganancias provenientes del dinero del trabajo esclavo de estos seres humanos.

Leer más

Nouvelle affaire des poisons au XXème siècle : LE PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO EMPOISONNE SON PEUPLE

28 Agosto 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

En Guinée équatoriale, si la corruption empoisonne la vie politique, au point pour le Président OBIANG NGUEMA MBASOGO de dire que le mot "CORRUPTION" n'existe pas dans son pays, alors que l'on retrouve ce mot dans ses discours et même lors des conseils des ministres, voici que vient d'être révêlée une affaire des poisons qui explique la manière dont le pouvoir OBIANG se sépare des opposants trop récalcitrants et qui menacent selon ses dires, sa paix et sa tranquilité obtenue par des scores aux élections présidentielles de 85 à 99% pour cent.

Secrétaire général de la Sécurité intérieure

C'est la fille de Alejandro Evuna Owono Asangono, numéro un dans l'ordre protocolaire des ministres, et éternel ministre d'État à la Présidence de la République, gestionnaire de Missions (spéciales ?), dont le père est par conséquent très proche de Obiang Nguema Obiang Nguema Mangue et Constancia Mangue qui nous fait ces révélations, et c'est le site internet DIARIO ROMBE qui nous en donne le détail.


Aquilina Mangue Evuna, maintenant engagés dans les réseaux sociaux nous a révêlé les secrets les plus intimes du Clan OBIANG,

Voici qu'elle nous parle de doses mortelles destinées aux opposants ! Et c'est de "dose létale" qu'elle nous parle, sachant que la dose létale représente la dose à laquelle un individu décède, cette dose est exprimée en unités de masse de substance par masse corporelle, c'est à dire dn g/kg.

En effet, selon le poids de l'idividu, il convient d'adapter la dose mortelle.

Pour les doses mortelles nous apprend-elle, c"est une question de temps.

Il est donc temps maintenant, compte tenu des 300 personnes assassinées de faire connaître au peuple, les noms des personnes qui ont été victimes de doses létales injectées sous le régime de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Un président qui empoisonne son peuple.

Leer más

DEUX JOURNALISTE FRANÇAIS ARRÊTÉS À PARIS. D´AVOIR CHANTER LE ROI DU MAROC.

28 Agosto 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

DEUX JOURNALISTE FRANÇAIS ARRÊTÉS À PARIS. D´AVOIR CHANTER LE ROI DU MAROC.

Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été arrêtés jeudi à Paris. Ils sont soupçonnés d'avoir fait chanter le roi du Maroc, Mohammed VI, en demandant 3 millions d'euros pour ne pas publier un livre sur le régime.

Soupçonné d'avoir fait chanter le roi du Maroc, en demandant 3 millions d'euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes sur le régime marocain, le journaliste Eric Laurent a été arrêté en compagnie de sa consœur Catherine Graciet, jeudi à Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), dans le cadre d'une information judiciaire ouverte la veille pour tentative d'extorsion de fonds et tentative de chantage.

Les deux journalistes ont été interpellés après un rendez-vous avec un représentant du Maroc lors duquel ils ont reçu de l'argent, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP, confirmant des propos de l'un des avocats de Rabat, Me Eric Dupond-Moretti, sur RTL. Ils sont en garde à vue dans le cadre d'une information judiciaire ouverte mercredi pour tentative d'extorsion de fonds et tentative de chantage, a précisé la même source.

Éric Laurent, 68 ans, auteur de plusieurs livres sur le royaume marocain, a essayé de faire chanter son monarque, le roi Mohammed VI. D'après RTL, l'essayiste aurait demandé 3 M€ au souverain marocain pour que son dernier ouvrage, «à charge» contre Mohammed VI, ne paraisse pas. Selon le récit repris par la presse, un premier contact a eu lieu le 23 juillet avec le cabinet du roi. Puis, le journaliste et écrivain avait lors d'une rencontre avec un avocat du palais, le 11 août, proposé le marché: remise de 3 M€ contre la mise au placard du livre. Peu après, les autorités marocaines avaient déposé une plainte auprès du parquet de Paris.

Une nouvelle rencontre est alors organisée entre l'avocat et le journaliste, le 21 août. Elle se déroule sous étroite surveillance policière. Là encore, l'essayiste renouvelle sa «proposition» en faisant baisser légèrement le prix. Le 26 août (mercredi), le parquet de Paris désigne trois juges et ouvre une information judiciaire pour chantage et tentative d'extorsion de fonds.

Jeudi, nouveau rendez-vous entre le journaliste et le représentant marocain dans un restaurant parisien. La rencontre se déroule encore sous surveillance policière, sans que l'essayiste, accompagné de Catherine Graciet, la co-auteur de l’ouvrage, s'en aperçoive. Il accepte une transaction pour 2 M€, avec une avance de 80 000 euros, et renonce par écrit à la publication du livre.

Mais l'histoire prend subitement une autre tournure. Le couple, ayant déjà collaboré en 2012 pour l'écriture du «Roi prédateur», est interpellé par la police. Pour l'avocat du roi, Me Eric Dupond-Moretti, c'est une «affaire glauque» mais «exceptionnellement grave». Une affaire qui fait déjà grand bruit au Maroc où la presse locale fait sa Une sur la quasi totalité des sites internet. Cependant, les deux journalistes ne sont pas en grâce auprès du royaume. Quand leur précédent livre sur Mohammed VI est sorti, en 2012, le quotidien espagnol El Pais avait été interdit sur le territoire marocain le jour où il en avait diffusé les bonnes feuilles.

Contactées par l'AFP, les Editions du Seuil ont confirmé que les deux journalistes préparaient un livre sur le roi du Maroc Mohammed VI, «pour une sortie en janvier-février» 2016.

L'essayiste Eric Laurent, journaliste à Radio France, a écrit de nombreux livres d'enquête: «Aux banques les milliards, à nous la crise», qui doit sortir le 9 septembre, «La face cachée du pétrole" (Plon, 2006), «Bush l'Iran et la bombe» (Plon). En 1993, il avait signé un livre d'entretien avec l'ancien roi du Maroc, Hassan II, père de Mohammed VI «La mémoire d'un roi».

Catherine Graciet, reporter indépendante, ancienne du journal Bakchich, a notamment écrit «Sarkozy-Kadhafi, histoire secrète d'une trahison» (Ed. Seuil, 2013), où un ancien responsable politique libyen donne du crédit aux accusations de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par le régime de Mouammar Kadhafi.

VIDEO. Me Dupond-Moretti : «Il est reproché à 2 journalistes d'avoir fait chanter les autorités marocaines»

Leer más

REBOLA BAJO LA BOTA MILITAR DE OBIANG

26 Agosto 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

REBOLA BAJO LA BOTA MILITAR DE OBIANG

A ÉSTA HORA QUE ESTAMOS REDACTANDO ÉSTA NOTICIA, UN BATALLÓN DE FUERZAS ESPECIALES DEL EJÉRCITO DE OBIANG TIENE RODEADA A LA VILLA DE REBOLA, SIN POSIBILIDAD DE ESCABULLIRSE, LA POBLACIÓN ESTÁ SIENDO TORTURADA BARBAR AMENTE, HAY VARIOS DETENIDOS Y SE TEME QUE HAYA MUERTOS.

LOS JÓVENES ORGANIZARON UNA MANIFESTACIÓN CULTURAL QUE CORRESPONDE A LAS ACTIVIDADES DE LA CASA DE CULTURA DE LA VILLA, EL MINISTERIO DEL INTERIOR CLEMENTE ENGONGA NGUEMA ONGUENE A ORDENADO QUE DICHOS ACTOS SEAN INCLUIDOS EN EL PARTIDO DEMOCRÁTICO P.D.G.E. Y OBLIGARLOS A LLEVAR LA INDUMENTARIA DE ESTE PARTIDO, COSA QUE HAN RECHAZADO LOS JÓVENES E ALLÍ LA IRA DEL RÉGIMEN REPRESOR DE OBIANG.

Leer más
<< < 10 20 21 22 23 > >>