Overblog
Edit post Seguir este blog Administration + Create my blog
COALICIÓN CORED

LAOTRAVOZ CONTINUE SES MANOEVRES DE DIVERSION.

9 Marzo 2019 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

LAOTRAVOZ continue ses manoeuvres de diversion avec PAMELA BLA BLA qui se ridiculise en se prenant pour le FBI... le Federal Bureau d'Investigation de l'Ambassade de la république de Guinée Équatoriale, installé dans un immeuble saisi par la justice et qui n'a même pas été capable le 12 octobre dernier de prévoir l'intrusion dans l'ambassade d'un groupe d' africains  venus réquisitionner l'immeuble de l'avenue FOCH pour se loger... au motif que ce bien avait été volé au peuple équato-guinéen par le pouvoir en place...

Le privilège d'une démocratie, c'est le respect, et ce n'est pas par des insultes envers l'opposition que l'on est crédible , surtout lorsque l'opposition lutte contre la corruption et la pauvreté qui sont des causes parfaitement défendables dans un pays qui atteint des records dans ce domaine.

On a pas trouvé trace de cette information dans LAOTRAVOZ et les médias au service du pouvoir dans notre pays ou la liberté de la presse n'existe pas.et est reléguée à la 171ème place dans le monde, grâce à des publications comme celle que nous venons de citer.

Cette absence de crédibilité de la presse équato-guinéenne est illustrée par LAOTRAVOZ qui diffuse des informations mensongères qui ne résistent pas à l'analyse mais qui par contre réveillent les consciences sur l'intoxication médiatique tentée par un site internet qui essaie de crier sur tous les toits les bienfaits de la dictature qui sévit en Guinée Équatoriale depuis un demi siècle et dont le Président OBIANG NGUEMA MBASOGO, est le mal élu depuis 40 ans, car il manque les 250.000 équato-guinéens qu'il a fait fuit et qui n'auraient jamais voté pour lui si ils avaient pu voter sans risquer de se faire assassiner.

Dans cet article, tout est faux, les lieux, les noms, l'analyse de bas étage qui montrent manifestement que les auteurs de ce qu'il faut appeler "un torchon" n'ont que des informations "qu'on pourrait qualifier de café du commerce" et qui ressemblent à des brèves de comptoir fournies par des informateurs en mal d'obtenir des "per diem" pour leur éviter la clochardisation

Le et les auteurs de ce brulot confidentiel n'ont aucune conscience de la réalité politique, au point de croire qu'en ignorant ou en minimisant l'opposition sur place et en exil qui a été selon eux neutralisée et bâillonnée, ils croient comme le dictateur qui officie depuis 39 ans sans la moindre interruption en guinée équatoriale, obtenir la paix sociale... en éradiquant l'opposition, sur place par les arrestations arbitraires, les séquestrations, la torture pour obtenir la reddition ou des aveux fantaisistes pour en faire condamner d'autres et ainsi de suite, en assassinant ou en faisant disparaître tous ceux qui ne se sont pas laissés convaincre par les doux supplices qu'on leur a infligés et dont on découvre les images chaque jour pendant que les messagers du dictateur essaient de faire croire à l'opinion internationale que tout est beau dans ce pays qui a fait fuir plus de 250.000 équato-guinéens.

Ce même LAOTRAVOZ et ceux qui sont derrière essaient de faire croire que l'opposition qui représente plus de 20 partis politiques et associations en exil est insignifiante, en faisant croire qu'elle n'existe pas ou qu'elle est réduite selon eux à quelques personnes,

Malheureusement les faits sont là et ils sont têtus, et ils finissent petit à petit à s'imposer sur le plan international et aujourd'hui, les investisseurs savent ce qui les attendent dans un pays ou la signature et les paroles du président ne valent plus rien comme on a pu le voir pour la fausse table ronde du dialogue, la fausse amnistie qui voit mourir en prison des équato-guinéens qui auraient dû être libérés et qui au lieu de cela ont été assassinés comme on a pu le voir récemment.

Le dictateur en a même été réduit à tenter des attentats à l'étranger à l'encontre des opposants en exil, comme on a pu le voir récemment ou la seule façon de faire taire la COALITION CORED consistait à assassiner son président à Londres, avec la même méthode que celle utilisée pour d'autres opposants en Espagne et ailleurs... et pour aller plus loin encore, le dictateur a fait enlever à l'étranger deux représentants des parties civiles témoins dans l'affaire des biens mal acquis, comme si cela allait permettre de faire croire comme la presse nous l'a appris, que l'ambassadeur MIFUMU a tenté de faire croire au Quai d'Orsay, que son pays laissait la justice française suivre son cours dans l'affaire des biens mal acquis, ce qui soit dit en passant est un aveu sur la reconnaissance des délits commis par le fils OBIANG reconnus par cette déclaration par un ambassadeur plénipotentiaire et extraordinaire, autrement dit, c'est comme si le président de la république équato-guinéenne l'avait aussi reconnu...!

Si c'était le cas, il devrait quitter immédiatement l'avenue FOCH qui est un bien saisi par la justice française sans attendre la suite de la condamnation par le Cour Internationale de Justice qui a déjà reconnu dans un premier temps que le fils OBIANG ne pouvait pas prétendre à la moindre immunité pour les délits commis...et dont la suite ne fait aucun doute, au point même que l'ambassadeur MIFUMU principal intéressé a été exclu des séances de travail organisé par son collègue belge qui connait mieux que l' ambasssadeur de l'avenue FOCH la situation de l'immeuble...

Toutes ces péripéties sont destinées à nous détourner de l'essentiel et constituent des leurres pur permettre au pouvoir de rester en place en entretenant "la grande illusion" devant la communauté internationale, aussi tous ces incidents de parcours ne font pas dévier la COALITION CORED de son objectif qui est celui du retour d'une véritable démocratie en Guinée Équatoriale avec toutes les forces vives de la nation y compris celles en exil et celles qui ont été laissées pour compte.

Un jour ou l'autre, il faudra que leurs auteurs s'expliquent sur les crimes contre l'humanité qui ont été cachées à la communauté internationale et dont ils sont devenus complices non seulement par la dissimulation, mais aussi par leur aveuglement de petit militants qui se croient tout permis dans l'ombre du dictateur. Qu'ils regardent ce qui se passe dans les pays voisins ou la jeunesse et la population n'en peuvent plus de voir toujours les mêmes, de génération en génération aux manettes du pouvoir et qui font tout pour cacher la misère d'un peuple sur le plan économique et social par des rencontres, des poignées de mains qui ne mènent à rien pour le bonheur du peuple.

Vouloir gouverner sans la moindre opposition est une erreur impardonnable qui engendre des erreurs, des abus avec la corruption qui s'opère au profit de ceux qui sont au pouvoir et distribuent des miettes à leur serviteurs aveugles au détriment des autres, à savoir le peuple.

Pour cette journée internationale des droits de la femme, nos pensées vont vers celles qui souffrent et ont souffert par la torture comme on a pu le voir récemment par des témoignages vidéo que nous recevons et que nous continuerons à diffuser pour que le monde entier sache ce qui se passe en Guinée Équatoriale.

Compartir este post
Repost0
Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase:
Comentar este post